Aller au contenu Aller au menu

2) Financer votre achat immobilier

2.1) Monter votre dossier d'emprunt bancaire

Monter un dossier d'emprunt immobilier et l'assurer : avis d'imposition, quittances de loyer, état des lieux....

Une fois déterminée la banque auprès de laquelle vous souhaitez souscrire votre emprunt, il vous reste à monter le dossier de crédit (28e jour du 1er mois de la chronologie). Pour ce faire, il y a un certain nombre de documents à fournir, que votre banquier vous demandera au fur et à mesure.

Gardez bien à l'esprit que personne ne suivra mieux votre dossier bancaire que vous-même. Il n'est pas rare que lorsqu'un document est manquant, la banque ne vous prévienne pas et se contente de mettre votre dossier en attente. Vous perdrez alors un temps précieux qui peut vous poser problème par la suite si vous arrivez en fin de vie du compromis, que vous avez donné votre préavis pour votre appartement actuel ou que vous avez prévu des travaux pour une date précise. Appelez donc régulièrement votre banquier (au moins une fois par semaine) pour vous tenir au courant de l'avancement de votre dossier.

a) Les documents à fournir

En particulier, si vous soucrivez un Prêt à taux zéro ou un Prêt Paris logement, vous devrez donner :

  • une fiche de renseignements sur vous (reprenant à peu près les mêmes renseignements que la banque vous a déjà demandés)
  • votre avis d'imposition en année n-2 ou n-1
  • une année de quittances de loyer mensuelles (si vous comptez bien, ça doit faire 12 feuilles)
  • l'état des lieux de l'appartement.

Ce dernier document certifie que l'appartement est conforme aux normes d'habitabilité en vigueur. Il vous en coûtera environ 150 euros pour le faire établir par une société agréée. Ceci étant, il s'agit là encore d'une escroquerie, puisque l'intervenant qui signe ce certificat se contente d'un veni, vidi très fugitif. Pour vous dire la rigueur de cette démarche, il n'est pas rare qu'il oublie un mur ou une fenêtre ! Vous avez donc tout intérêt à faire encore une fois jouer la concurrence. Il est possible de descendre a minima en-dessous des 100 euros.

b) Choisir une assurance

Si vous n'avez plus rien à faire, rassurez-vous : ce n'est pas fini. Occupez-vous maintenant du problème de l'assurance, dans le cas où vous avez fait une délégation d'assurance (22e jour du 2e mois de la chronologie). En effet, l'absence de la délégation d'assurance ne bloque pas votre dossier d'emprunt à la banque dans un premier temps, mais bloquera l'édition des offres de prêt (et donc la signature de l'acte de vente chez le notaire).

Il existe plusieurs assureurs d'emprunts immobiliers. Voici quelques noms parmi d'autres si vous ne savez pas par où commencer : April , Aprep , Cardif  (qui appartient à BNP Paribas).

Notez que certains prétendent (peut-être à raison) qu'April est très réticente à jouer son rôle de remboursement lorsque l'assuré subit un évènement malheureux. Dans le même temps, connaissez-vous une compagnie d'assurance qui sabre le champagne lorsqu'elle doit rembourser l'un de ses assurés ? Rien ne prouve qu'il n'en serait pas allé de même avec une autre compagnie.

c) Modifier la couverture de l'assurance

Si vous êtes deux, vous avez la possibilité de déséquilibrer le taux d'assurance de l'emprunt de façon à refléter l'apport financier de chacun d'entre vous. En effet, si monsieur gagne deux fois moins que madame, il peut être judicieux de mieux assurer madame. Vérifiez tout de même auprès de votre banquier que les pourcentages lui semblent acceptables.

En ce qui concerne l'assurance, vous devez être assuré contre le décès et la perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA). Le banquier exigera souvent que vous soyez en outre assuré contre l'incapacité temporaire totale de travail et l'invalidité permanente totale (ce qui n'est peut-être pas idiot). Enfin, pour finaliser l'adhésion, vous devez remplir un questionnaire médical.

Une fois l'adhésion réalisée, vous recevrez par la poste des délégations de bénéfice (une pour chacun de vos prêts) que vous devrez remettre à votre banque (1er jour du 3e mois de la chronologie).