Aller au contenu Aller au menu

1) Les clauses suspensives à inclure

1.1) Choisir votre notaire

Prendre le notaire du vendeur ou le sien propre pour la signature du compromis de vente ? Comment bien choisir son notaire.

Lorsque vous avez fixé votre choix sur un appartement, l'agent immobilier ou le vendeur prend rendez-vous chez un notaire de son cru pour signer un compromis de vente entre le vendeur et vous-même.

Personne ne vous le dira spontanément, mais vous avez le droit de choisir votre propre notaire pour vous représenter. L'opération ne vous coûtera rien : les deux notaires se partageront le travail et donc les émolûments qui leur reviennent.

Attention, s'il est un représentant de l'Etat, théoriquement neutre, le notaire reste néanmoins rémunéré à la commission. Il a donc exactement le même intérêt que les autres interlocuteurs que vous rencontrerez lors de votre affaire (vendeur, agent immobilier, courtier) : vous faire acheter au plus haut prix. Ne prenez donc pas ses indications pour argent comptant et n'hésitez jamais à vous renseigner par vous-même.

Votre notaire est désormais votre représentant auprès du vendeur (lui-même représenté par son propre notaire). Il vous accompagnera le jour de la signature du compromis de vente, puis de la vente. Il pourra vous communiquer un brouillon du futur compromis de vente, pour que vous puissiez le relire à tête reposée (plutôt que de le découvrir le jour de la signature).

Il vous reste à préparer avec lui les différentes clauses suspensives que vous souhaitez voir inscrites dans le compromis de vente.